Vivre fluide recommandé par Lauren Bastide dans Vogue
Publié le 29 novembre 2022

Vivre fluide recommandé par Lauren Bastide dans Vogue

Le livre à offrir à votre crush mariée, selon Lauren Bastide.

Lire plus...

 ’La Turque du futur’ dans Ernest Mag
Publié le 26 novembre 2022

"La Turque du futur" dans Ernest Mag

Ernest Mag a fait de Nager à contre-courant son livre du vendredi :

"Si vous aimez Riad Sattouf ou Marjane Satrapi, alors vous allez adorer Özge Samanci et son roman graphique magistral “Nager à contre courant”. Nous sommes en Turquie au sein d’une famille d’Izmir, dans les années 1980.

Il y a les parents, il y a Pelin, la grande sœur, qui veut être ingénieure, l’oncle Nihat, un poil hippie sur les bord vivant dans un squat, il y a le père d’Özge qui, lui, est inquiet. Özge, elle, est espiègle, observatrice curieuse. Pleine de vie. Elle admire le Commandant Cousteau et regarde Popeye et Dallas à la télévision.

Özge Samanci est la turque du futur et une autrice qui va compter dans les prochaines années." !

Lire plus...

Özge Samanci sur TV5 Monde
Publié le 26 novembre 2022

Özge Samanci sur TV5 Monde

TV5 a rencontré Özge Samanci à Paris. Voici le reportage (visible à 19'30''). Selon Pascale Bourgaux, la journaliste qui l'a interviewée, "la force de ce livre, c'est son universalité". On écoute Özge :

"Quand j'étais au collège, j'aurais rêvé que quelqu'un me donne ce livre.

J'avais des conversations imaginaires avec le commandant Cousteau. Il me disait 'fais ce que tu veux'. Je lui disais je vis en Turquie, je suis une femme, vous, vous vous êtes soutenu par votre amée, comment moi je pourrais y arriver. Il me disait mais tu n'es pas obligée de faire plaisir à ton père, tu peux suivre ta petite voix intérieure. Vous ne comprenez rien, je lui disais "

Lire plus...

’Un récit autobiographique convaincant’ : ’Nager à contre-courant’ dans L’Orient XXI
Publié le 25 novembre 2022

"Un récit autobiographique convaincant" : "Nager à contre-courant" dans L'Orient XXI

Une recension de Nager à contre-courant, le roman (autobio)graphique de la Turque Özge Samanci, sur le site du journal L'Orient XXI. 

Dans cet article, Jean-Michel Morel qualifie ce titre de "récit autobiographique convaincant" et évoque "un dessin épuré, proche par sa facture de celui de Plantu ou des aquarelles du Petit Prince de Saint-Exupéry et à des assemblages de photos et de papiers collés, disséminant des informations qui, au lieu de saturer la page, l’aèrent de façon bienvenue". 

Lire l'article complet.

 

Lire plus...

Une recension de ’Nager à contre-courant’ dans ActuaBD signée Didier Pasamonik
Publié le 24 novembre 2022

Une recension de "Nager à contre-courant" dans ActuaBD signée Didier Pasamonik

Nager à contre-courant, de la talentueuse Özge Samanci, nous "offre à lire un véritable petit manuel pour comprendre la Turquie contemporaine", selon Didier Pasamonik qui signe cet article pour ActuaBD.

Özge raconte tout cela avec son trait primesautier, fait de collages et d’expérimentations graphiques, s’émancipant de l’habituel gaufrier et des conventions du genre. Avec son air de Petit Prince effrontée aux couleurs roux-renard, comme elle se dessine, elle nous offre un joli conte dont les couleurs vives ne cachent pas les zones d’ombre.

 

L’histoire de cet ouvrage mérite d’être racontée

L'article complet est à découvrir ici.

Lire plus...

Publié le 23 novembre 2022

Özge Samanci à Paris !

Nager à contre-courant, un roman graphique d'émancipation signé Özge Samanci et en librairie depuis le 6 octobre, fait parti des finalistes du  Prix Wolinski de la BD du Point 2022. 

L'autrice est à Paris cette semaine pour rencontrer son public français  : 

  • le 24 novembre à la librairie BDNet Nation (Paris 20e) à 16h30 
  • le 25 novembre à la librairie Bulles en vrac (Paris 5e) de 17h à 20h 
  • le 26 novembre à la librairie Eyrolles (Paris 5e) de 16 à 18h 

Nous vous attendons nombreux et nombreuses ! 

Lire plus...

’Les femmes dans leur majorité éprouvent du désir pour d’autres femmes’ à lire dans Libération
19 novembre 2022

"Les femmes dans leur majorité éprouvent du désir pour d'autres femmes" à lire dans Libération

Libération consacre une double page à Mathilde Ramadier pour Vivre fluide. À lire dans les pages Idées du numéro du samedi 19 novembre :

« Beaucoup de femmes y pensent, un certain nombre passent à l’acte, mais peu en parlent vraiment. Dans les enquêtes sur la sexualité, elles laissent juste sous-entendre quelque chose… Une majorité d’entre elles disent se sentir attirées par d’autres femmes, mais à peine 4 % se déclarent bisexuelles.

Ce désir flottant reste un monde secret, peu évoqué, inexploré. Comme s’il n’existait pas. Un tabou ? Dans Vivre fluide (Editions du faubourg), l’autrice Mathilde Ramadier raconte plein d’histoires d’amour, de sexe et de désir féminins pour donner chair et existence à des relations souvent tenues secrètes. Elle-même a couché, dès le lycée, avec son amie Claire. Elle a, depuis, conservé cette liberté qui démultiplie les potentialités et va bien au-delà de la sexualité. "Les bisexuelles ne sont ni hétéros, ni homos, ni 50 /50, analyse-t-elle. Elles s’autorisent seulement à sortir du clivage, du mode de raisonnement binaire."

Une prise de liberté, une façon aussi d’échapper au chemin quasi obligatoire de l’hétérosexualité. "La bisexualité offre la possibilité de ne plus être l’objet sexuel des hommes, mais d'être sujets à l'écoute de la multiplicité, de la complexité des désirs", note-t-elle. C'est ce qu'elle appelle "l'envol des corps désirants". »

INTERVIEW à lire ici 

Lire plus...

’S’émanciper de l’hétérosexualité’ : Vivre Fluide dans Gala
Publié le 18 novembre 2022

"S'émanciper de l'hétérosexualité" : Vivre Fluide dans Gala

Dans un article intitulé "S'aimer en liberté",  le magazine Gala revient sur l'amour dans une société en constante évolution et sur la révolution de la question du genre et ses conséquences. L'ouvrage de Mathilde Ramadier, Vivre Fluide, vient compléter ce "tour d'horizon de l'amour 3.0, plus politique mais plus libre". 

 

Lire plus...

Özge Samanci, ’ la surprise de la sélection finale’ du Prix Wolinski
Publié le 17 novembre 2022

Özge Samanci, " la surprise de la sélection finale" du Prix Wolinski

Le roman graphique Nager à contre-courant de la talentueuse Özge Samanci était parmi les finalistes du Prix Wolinski de la BD du Point 2022. À cette occasion, Romain Brethes lui consacre un article dans le journal Le Point. 

Dans un ensemble plastiquement très riche, qui mêle dessins, collages ou photographies, Samanci revient sur son admiration pour Atatürk (elle présente même une règle authentique qui permettait de le dessiner parfaitement !), son émancipation nécessaire de la tutelle paternelle, qui la rêvait en ingénieure, et sa confrontation avec l’émergence croissante du rigorisme religieux ou la répression de la communauté kurde. 

Lire plus...

’Comment penser la bisexualité féminine ?’ Vivre fluide dans La pause philo
Publié le 15 novembre 2022

"Comment penser la bisexualité féminine ?" Vivre fluide dans La pause philo

Pour La Pause Philo, Marianne Mercier a interviewé Mathilde Ramadier au sujet de son dernier live, Vivre fluide, où "une histoire politique et militante de la sexualité féminine se dessine."

"Le cas de la bisexualité féminine en particulier interpelle, échappant semble-t-il à toute capacité à être prise au sérieux en tant qu’orientation sexuelle à part entière, masquée derrière des fantasmes et un imaginaire pornographique bien loin de la réalité des femmes qui la vivent.

 

Lire plus...