Özge  Samanci
© Annette Hornischer

Özge Samanci

Özge Samanci est une artiste internationalement reconnue qui, outre son travail de bédéiste, expose et enseigne les arts multimédia. Née en 1975 à Izmir, en Turquie, elle vit actuellement à Chicago. Par ses œuvres, qui mélangent audiovisuel, arts graphiques et installations, elle entend sensibiliser aux questions environnementales et casser les codes. 
Son prochain roman graphique, Evil Eye, paraîtra en 2023.
La version originale de Nager à contre-courant, Dare to disappoint (Farrar Straus Giroux), a paru en 2015 aux états-Unis et a été traduite en 6 langues. Elle a été récompensée par le Middle East Award en 2020.

Nager à contre-courant
Publié le 6 octobre 2022

Nager à contre-courant

Une enfance en Turquie

Özge grandit sur les bords de la mer Égée en Turquie. Elle s’imagine aventurière, mais ses parents et la société veulent l’enfermer dans des cases. Son père souhaite qu’elle devienne ingénieure comme sa sœur.  Dans un pays déchiré entre laïcité et fondamentalisme, Özge tente d’écouter sa petite voix   intérieure : deviendra-t-elle actrice, ou plongeuse comme[...]

Lire plus...

 ’La Turque du futur’ dans Ernest Mag
Publié le 26 novembre 2022

"La Turque du futur" dans Ernest Mag

Ernest Mag a fait de Nager à contre-courant son livre du vendredi :

"Si vous aimez Riad Sattouf ou Marjane Satrapi, alors vous allez adorer Özge Samanci et son roman graphique magistral “Nager à contre courant”. Nous sommes en Turquie au sein d’une famille d’Izmir, dans les années 1980.

Il y a les parents, il y a Pelin, la grande sœur, qui veut être ingénieure, l’oncle Nihat, un poil hippie sur les bord vivant dans un squat, il y a le père d’Özge qui, lui, est inquiet. Özge, elle, est espiègle, observatrice curieuse. Pleine de vie. Elle admire le Commandant Cousteau et regarde Popeye et Dallas à la télévision.

Özge Samanci est la turque du futur et une autrice qui va compter dans les prochaines années." !

Lire plus...

Özge Samanci sur TV5 Monde
Publié le 26 novembre 2022

Özge Samanci sur TV5 Monde

TV5 a rencontré Özge Samanci à Paris. Voici le reportage (visible à 19'30''). Selon Pascale Bourgaux, la journaliste qui l'a interviewée, "la force de ce livre, c'est son universalité". On écoute Özge :

"Quand j'étais au collège, j'aurais rêvé que quelqu'un me donne ce livre.

J'avais des conversations imaginaires avec le commandant Cousteau. Il me disait 'fais ce que tu veux'. Je lui disais je vis en Turquie, je suis une femme, vous, vous vous êtes soutenu par votre amée, comment moi je pourrais y arriver. Il me disait mais tu n'es pas obligée de faire plaisir à ton père, tu peux suivre ta petite voix intérieure. Vous ne comprenez rien, je lui disais "

Lire plus...

’Un récit autobiographique convaincant’ : ’Nager à contre-courant’ dans L’Orient XXI
Publié le 25 novembre 2022

"Un récit autobiographique convaincant" : "Nager à contre-courant" dans L'Orient XXI

Une recension de Nager à contre-courant, le roman (autobio)graphique de la Turque Özge Samanci, sur le site du journal L'Orient XXI. 

Dans cet article, Jean-Michel Morel qualifie ce titre de "récit autobiographique convaincant" et évoque "un dessin épuré, proche par sa facture de celui de Plantu ou des aquarelles du Petit Prince de Saint-Exupéry et à des assemblages de photos et de papiers collés, disséminant des informations qui, au lieu de saturer la page, l’aèrent de façon bienvenue". 

Lire l'article complet.

 

Lire plus...

Une recension de ’Nager à contre-courant’ dans ActuaBD signée Didier Pasamonik
Publié le 24 novembre 2022

Une recension de "Nager à contre-courant" dans ActuaBD signée Didier Pasamonik

Nager à contre-courant, de la talentueuse Özge Samanci, nous "offre à lire un véritable petit manuel pour comprendre la Turquie contemporaine", selon Didier Pasamonik qui signe cet article pour ActuaBD.

Özge raconte tout cela avec son trait primesautier, fait de collages et d’expérimentations graphiques, s’émancipant de l’habituel gaufrier et des conventions du genre. Avec son air de Petit Prince effrontée aux couleurs roux-renard, comme elle se dessine, elle nous offre un joli conte dont les couleurs vives ne cachent pas les zones d’ombre.

 

L’histoire de cet ouvrage mérite d’être racontée

L'article complet est à découvrir ici.

Lire plus...

Publié le 23 novembre 2022

Özge Samanci à Paris !

Nager à contre-courant, un roman graphique d'émancipation signé Özge Samanci et en librairie depuis le 6 octobre, fait parti des finalistes du  Prix Wolinski de la BD du Point 2022. 

L'autrice est à Paris cette semaine pour rencontrer son public français  : 

  • le 24 novembre à la librairie BDNet Nation (Paris 20e) à 16h30 
  • le 25 novembre à la librairie Bulles en vrac (Paris 5e) de 17h à 20h 
  • le 26 novembre à la librairie Eyrolles (Paris 5e) de 16 à 18h 

Nous vous attendons nombreux et nombreuses ! 

Lire plus...

Özge Samanci, ’ la surprise de la sélection finale’ du Prix Wolinski
Publié le 17 novembre 2022

Özge Samanci, " la surprise de la sélection finale" du Prix Wolinski

Le roman graphique Nager à contre-courant de la talentueuse Özge Samanci était parmi les finalistes du Prix Wolinski de la BD du Point 2022. À cette occasion, Romain Brethes lui consacre un article dans le journal Le Point. 

Dans un ensemble plastiquement très riche, qui mêle dessins, collages ou photographies, Samanci revient sur son admiration pour Atatürk (elle présente même une règle authentique qui permettait de le dessiner parfaitement !), son émancipation nécessaire de la tutelle paternelle, qui la rêvait en ingénieure, et sa confrontation avec l’émergence croissante du rigorisme religieux ou la répression de la communauté kurde. 

Lire plus...

Publié le 9 novembre 2022

Rencontrez Özge Samanci à Paris la dernière semaine de novembre

Nager à contre-courant, un roman graphique d'émancipation signé Özge Samanci et en librairie depuis le 6 octobre, vient d'être selectionné pour le Prix Wolinski de la BD du Point 2022. 

L'autrice viendra à Paris pour rencontrer son public français le : 

Nous vous attendons nombreux et nombreuses ! 

Lire plus...

Nager à contre-courant dans la sélection finale du Prix Wolinski de la BD du Point
8 novembre 2022

Nager à contre-courant dans la sélection finale du Prix Wolinski de la BD du Point

Özge Samanci figure parmi les six finalistes du prix de la BD du Point.

Chaque année depuis 2004 ce prix récompense une bande dessinée parue dans l’année. Depuis 2015, en hommage à George Wolinski, qui en présidait le jury, le prix a été rebaptisé « Prix Wolinski de la BD du Point ».

Les six finalistes retenus par le jury sont :
La Vie gourmande, Aurélia Aurita (Casterman)
Journal inquiet d'Istanbul, Ersin Karabulut (Dargaud)
Les Pizzlys, Jérémie Moreau (Delcourt)
Merel, Clara Lodewick (Dupuis)
Nager à contre-courant, Özge Samanci (Editions du Faubourg)
La Porte de l'Univers, Goossens (Fluide Glacial)

Albert Algoud, Ugo Bienvenu, Florence Cestac, Philippe Druillet, Jul, Catherine Meurisse, Simon Spruyt (lauréat 2021), Bastien Vivès, les journalistes du Point Romain Brethes, Jacques Dupont et Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint de la rédaction, se sont réunis autour de Natacha
Wolinski. Verdict le 16 novembre.

Lire plus...

Une recension de ’Nager à contre-courant’ dans dBD
31 octobre 2022

Une recension de "Nager à contre-courant" dans dBD

dBD, le magazine d'actualité de la bande dessinée fait une recension du roman graphique d'émancipation de Özge Samanci, Nager à contre-courant 

 

Lire plus...

’Il y a dans cette BD quelque chose d’essentiel’ : une critique de Nager à contre-courant par la Librairiez
Publié le 26 octobre 2022

"Il y a dans cette BD quelque chose d'essentiel" : une critique de Nager à contre-courant par la Librairiez

Une recension de Nager à contre-courant sur le blog de la librairieZ

" Avec douceur, humour et étonnement, Özge Samanci peint un attachant et surprenant portait de cette Turquie à la croisée des chemins. Une Turquie balancée entre progressisme et conservatisme. De cette Turquie où les graines semées par des religieux contrôlants vont déboucher sur ce qu’elle est maintenant."

À travers un judicieux choix d’anecdotes évocatrices, à travers ses notions politiques, sociales et historiques extrêmement bien intégrées à son récit, à travers ses personnages aussi sympathiques qu’authentiques, Özge Samanci propose un nostalgique portait nuancé.  Nostalgique oui, mais sans complaisance sur la Turquie de sa jeunesse. Nager à contre-courant sent la Turquie, goûte la Turquie, explique la Turquie et vibre aux rythmes de la Turquie.


Nager à contre-courant m’a presque autant impressionné que L’Arabe du futur, la lumineuse bédé sur l’enfance de Riad Sattouf. Il y a dans sa bd quelque chose d’essentiel qui m’a permis de comprendre la Turquie actuelle. Il y a aussi le parfum qui m’avait tant plu lors de mon séjour en 2001. Il y a enfin la cruelle constatation que ma Turquie n’était qu’illusion. Un phantasme qui n’existait que dans mon imagination, nourrie par des images de cartes postales, loin d’un quotidien qui n’étais pas si rose et qui l’est encore moins aujourd’hui.

Lire l'article complet ici.

Lire plus...

Nager à contre-courant chroniqué sur BDGest
Publié le 17 octobre 2022

Nager à contre-courant chroniqué sur BDGest

Le site de chroniques de BDGest a lu le roman graphique d'Özge Samanci et y a mis 3,5 étoiles

"Bien raconté et touchant, Nager à contre-courant. Une enfance en Turquie constitue une belle découverte à ne pas bouder."

Lire plus...

’Nager à contre-courant’ dans les 14 BD préférées de la rentrée de L’Obs
Publié le 12 octobre 2022

"Nager à contre-courant" dans les 14 BD préférées de la rentrée de L'Obs

La BD de la Turque Özge Samanci Nager à contre-courant figure dans la sélection des BD préférées de la rentrée de L'Obs. Selon Éric Aeschimann qui signe cet article, ce récit d'émancipation " riche en inventions graphiques  et en saynètes joyeuses scanne avec délicatesse  une expérience que traversent bien des ados : quand la pression scolaire finit par vous étouffer." 

L'article est à retrouver sur le site de L'Obs.fr

Lire plus...